La tendresse.

 

 

 

 

La vieillesse n'est pas une maladie,

C'est la maladie qui envahit la vieillesse.

Nous avons l'expérience de la vie

Et l'amour fait place à la tendresse.

Nous avons encore besoin de caresses,

Des doigts qui lissent nos cheveux gris,

Une main qui se pose avec délicatesse

Sur nos vieilles mains engourdies.

 

Ce que l'on veut encore entendre,

Ce sont des paroles douces et tendres,

Le temps des cris est bien terminé,

C'est trop fatiguant pour les aînés.

 

On apprécie les visites imprévues,

Mais pas trop longtemps, chaque fois,

Nos forces ne nous permettent plus

D' en profiter, comme autrefois !

 

On a un bagage de connaissances

Qui ne s'acquiert qu'avec le temps,

On a fait chacun nos expériences

Et on apprécie le moment présent.

 

On est plus sensible en vieillissant ;

Un rien nous touche évidemment.

Un sourire, une fleur, une caresse,

Ce sont des moments de tendresse !

 

Terry.  ( 2005)

Retour

mise en page Yvette De France