La vieille maison.

 

 

Quatre générations au moins

Sont passés dans cette maison.

Elle en a vu des saisons !

Elle est passée de main en main.

Sa peinture blanche est écaillée,

Faute d'argent pour la réparer.

Ma grand-mère y a élevé

Quatorze enfants, tous aimés.

C'est la maison de mes souvenirs,

Celle où on savait rire ;

On a aussi beaucoup pleuré

Aux décès de jeunes bébés.

Elle garde dans ses murs,

Tant de secrets non racontés,

La vie y était certainement dure,

Mais les manches, on s'est retroussées !

La grange voisine l'écurie ;

Le hangar renferme la machinerie,

Le vieux rouet et les fusils.

La forge est remplie d'outils

Et dans la vieille laiterie,

On retrouve, légumes et fruits.

Tout était fait  :"Maison"

C'était moins cher, comme de raison.

Cette vieille maison délabrée

Aujourd'hui, est presque ruine,

Elle reste debout par habitude,

Et garde les secrets du passé ;

J'ai aujourd'hui la certitude

Que tous ceux qui y ont habités

Ont su l'aimer et l'apprécier,

Et n'ont jamais courbé l'échine !

Terry.   ( 2005 )

Retour

mise en page Yvette De France