Le rosier sauvage

 

Parmi les herbes folles et les ronces,

Contre une vieille clôture pourrie,

Toute vermoulue et décrépie,

Se dresse un beau rosier sauvage.

Que fait-il dans ces parages ?

Aujourd'hui, j'ai la réponse.

 

Tout près, se trouve notre vieux banc

Où chaque année, il nous attend ;

Il embaume tous les parages,

Pour notre anniversaire de mariage,

Que de souvenirs de tous ces ans

On se rappelle en soupirant !

 

Mon vieil amant est toujours là,

Je me fais toute petite dans ses bras.

Ses lèvres frôlent mes cheveux blancs,

Nos mains se serrent en tremblant.

On n'a pas besoin de se parler,

Nos yeux servent à communiquer.

 

Le vieux banc sera là l'an prochain

Un peu branlant, c'est certain ;

Le vieux rosier en fera-t-il autant,

Refleurira-t-il au printemps ?

Un de nous deux pleurera-t-il l'autre ?

Dans un an, il s'en passe des choses !

 

Terry.   ( Août 2006 )

 

mise en page Yvette De France