Notre banc de parc.

 

Assis l'un près de l'autre

Sur ce vieux banc défraîchi,

On ne pense à rien d'autre

Qu'à nous deux, réunis.

Ce vieux banc de pierre

Fait face à la rivière,

Qui coule doucement,

Vers le fleuve qui l'attend.

On a à peine quinze ans

Tout nous semble épatant ;

On se tient par la main,

On se fie au destin.

On ne pense pas au lendemain

Pour nous, c'est encore loin.

L'été s'en va pourtant,

On ne voit pas le temps !

Les feuilles tourbillonnent,

C'est à présent l'automne.

Pourquoi ne viens-tu pas à présent ?

Je suis toute seule sur mon banc.

As-tu oublié nos serments ?

Tu semblais sincère, pourtant !

Et ce vieux banc de pierre

Fait toujours face à la rivière.

 

Terry.  ( 2005)

Retour

mise en page Yvette De France