toi seul

 

Viens, ami, cher trésor de mon cœur,

Lorsque les heures trop longues laissent mon âme en peine,

Viens, par ce petit sentier garni de chrysanthèmes,

Consoler mon chagrin et sécher mes pleurs.

 

Toi seul a ce charme et ce pouvoir divin,

Avec tes caresses et tes baisers vainqueurs,

De répandre, en parlant, sur les vives douleurs,

Un repos bienfaisant, suivant un gros chagrin.

 

Pour entendre, à jamais, comme dans un beau rêve,

Ta voix douce et prenante, me dire des mots câlins,

Je voudrais te suivre en un pays lointain,

Et pendant toute la vie, t'écouter sans trêve.

 

Le passé fané, ne renaissant jamais,

Les pleurs versés, changées en magnifiques joies,

Si tu veux, pour toujours, reste donc avec moi,

Et tous deux, nous aurons un bonheur parfait.

 

Terry. 1944 990

 

mise en page Yvette De France