Une rose

 

Penchez-vous, sur une rose,

Quelle sensation de douceur!

Parmi toutes les fleurs écloses,

C’est la plus chère à mon cœur.

 

Déjà, encore en bouton,

Elle m’attire  comme un aimant,

Je la ramène à la maison,

Pour en profiter pleinement.

 

Elle s’épanouie gracieusement,

Sous mes yeux émerveillés;

C’est un très beau moment,

Que je ne peux pas oublier !

 

Même après une douce pluie,

Elle garde toute sa fraîcheur ;

Elle embaume les longues nuits

Je la respire des  heures.

 

Ses pétales sont  du satin,

Veloutés, doux au toucher,

Je les caresse de la main,

Sur mes lèvres, c’est un baiser !

Terry. 19901990

 

mise en page Yvette De France